Pietro

La réincarnation de guignol

Pietro un enfants surnommé le guignol du village

Pietro est un jeune garçon de 13ans, à l’esprit vif et l’imagination débordante, il adore faire des farces, jamais bien méchantes, quelquefois embarrassantes, c’est ainsi que son grand père voulant enfiler ses cuissardes vit une longue couleuvre se dérouler et sortir de la chaussure, le pauvre papy faillit en avoir une syncope.

Partout ou il passait, le gamin laissait des souvenirs impérissables parfois amusants mais souvent agaçants ce qui lui a valu le surnom de « Guignol ». En vacances chez des cousins, il se dissimulait sous une grande panière en osier remisée au fond de l’étable ne répondant pas aux appels. Sa famille le cherchait en vain tout en alertant les secours. Il réappararut subitement au bout de deux longues heures d’angoisse, un sourire satisfait aux lèvres. Les cousins excédés le tancèrent vertement et le renvoyèrent illico chez ses parents spécifiant bien qu’il n’inviterait plus jamais un guignol pareil.

Un enfant avec une marionnette

Pire qu’un scénario d’un spectacle de guignol

Il voulut marquer ses dix ans d’une façon spéciale en faisant sonner les cloches de l’église du village. En début de matinée les villageois furent réveillés en sursaut pour les uns, affolés pour les autres. Que se passait il donc ? pourquoi ce tintouin ? Etait ce une alerte………

Le curé absent fut rapidement informé et notre incorrigible blagueur emmené manu militari au confessionnal, jamais le confesseur n'entendit autant de polissonneries.
Une autre fois, puni et privé de sortie, il tressait les draps de sont lit s’encordait et sortait par la fenêtre de sa chambre. Hélas la corde improvisée s’avérait trop courte, notre apprenti fugueur se retrouvait pendu à mi–hauteur de l’étage, son père, alertés par des cris d’orfraie, réussissait péniblement à le récupérer.

Ses parents en avait pris leur parti et se demandait constamment ce que leur facétieux rejeton allait encore inventer. Pietro était né ainsi, bébé adorable à la bouille ronde aux yeux rieurs, il amusait la galerie par ses mimiques expressives, sa bonne humeur permanente. Tous ceux qui l’approchaient se laissait captiver par cet espiègle bout de chou. Sa proche famille béait d’admiration devant un enfant aussi inventif, son père disait en riant à trois ans que son fils était la réincarnation de Guignol.
Cette comparaison avec la célèbre marionnette de bois intriguait Pietro au plus haut point, mais qui était donc ce guignol dont on lui rebattait les oreilles depuis sa plus tendre enfance.
Sans prévenir personne, il décida que pour son prochain anniversaire, il se rendrait à Lyon, berceau de ce légendaire mentor assister à un spectacle de Guignol .

Un gendarme en marionnette